Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer

1er accélérateur des 115 000 entreprises de la Métropole

International : vers l’Afrique, pas après pas

Ce n’est pas un mystère, la stratégie internationale voulue par la CCIAMP pour le territoire passe par l’Afrique. Une ambition qui se décline de façon concrète, non seulement via la dynamique partenariale dans laquelle elle s’inscrit, mais aussi à travers la mise en place de la communauté Africalink, ainsi que l'ouverture programmée de la maison de l'Afrique, Afric'Agora.
  • #INTERNATIONAL
  • #AFRIQUE
  • #BUSINESS
  • #PARTENARIAT
  • Afrique Business
    Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
    Partagez par Email
    Mercredi 29 septembre 2021

    La stratégie internationale du territoire métropolitain, c’est principalement au Sud qu’elle doit se déployer : cette ambition portée haut depuis plus de cinq ans par la Chambre trouve aujourd’hui plus d’un accomplissement. Tout d’abord, à la faveur d’une logique partenariale puisque l’organe consulaire, fort des liens tissés outre Méditerranée de façon historique, a été sollicité pour apporter sa pierre à l’édifice de deux événements. Ce 30 septembre en effet, la CCIAMP et Africalink appuient, avec Top 20, le Club de l’Immobilier Marseille Provence dans l’organisation d’un grand événement nommé « Marseille, hub de l’Afrique du 21ème siècle ». Dans cette optique, la Chambre a réuni nombre d’intervenants économiques parmi les 33 conviés, au cinéma de la Joliette, de 8h à 15h. Le but : balayer tous les prismes, économie, culture, sports… et démontrer par cet état des lieux à 360 degrés que la cité phocéenne dispose bien de tous les atouts pour incarner ce hub euro-méditerranéen. 


    Ensuite, les 4 et 5 octobre, place au business ! La Chambre accompagnera la mission Maroc organisée sous l’égide de l’entité régionale Rising Sud en partenariat avec Africalink. L’idée : accompagner douze entreprises dans le cadre de leur prospection à Casablanca, Agadir et Tanger. Par ailleurs, la CCIAMP, qui cultive de longue date des relations avec ce pays, notamment avec la Chambre de Casablanca, amorcera des projets de coopération internationale dans des domaines aussi variés que la formation et le renforcement des échanges d’étudiants, les partages d’expertise ou encore la possibilité d’actions de marketing territorial.     


    Une stratégie, deux outils

    Outre le volet partenarial et l’expertise que met la Chambre au service des acteurs locaux, se développe également toute une stratégie initiée depuis le début de la mandature. Objectif: renouveler et renforcer le lien Afrique- Europe pour faire grandir les entreprises des deux rives de la Méditerranée. Elle se décline de manière opérationnelle à travers deux outils. 

     

    Le premier, déjà lancé, on ne le présente plus : il s’agit de la communauté Africalink. Créée en décembre 2017, elle compte désormais plus de 167 membres euro-africains et associe également à sa démarche grands groupes, institutions internationales, bailleurs de fonds, institutionnels et collectivités territoriales. 

     

    Le second, c’est un lieu, et il ouvrira ses portes dans le courant de l’année 2022. Afric’Agora, c’est son nom, constituera ainsi la maison de l’Afrique à Marseille. Sur le volet économique, elle se prêtera à l’organisation de conférences, à la mise à disposition de bureaux, de places de coworking… Et sur un plan plus institutionnel, elle accueillera notamment des consulats. 

    Bref, tout pour engager des relations entre les deux zones, dans les deux sens, sur un pied total d’égalité. 

     

    Crédit Photo: vale_t